Dentisterie

Nos carnivores domestiques ont des dents de lait comme nous qui sont remplacées par des dents définitives entre 4 et 7 mois. Le remplacement commence par les incisives (petites dents de devant), puis les crocs, viennent ensuite les prémolaires et les molaires. L’animal a normalement toutes ses dents définitives à 8 mois.

Le chien possède 42 dents : 12 incisives, 4 canines ( crocs ) 16 prémolaires  et 10 molaires ( dont les carnassières) .

Le chat possède 30 dents : 12 incisives, 4 canines ( crocs ) 10 prémolaires et 4 molaires. Le chat de la photo présente une anomalie assez rare : il a deux crocs supérieurs gauches !!!

Ce changement de dent doit être surveillé pour les chiots notamment de petites races qui peuvent garder leurs dents de lait, ce qui peut entrainer une mauvaise position des dents définitives et faciliter les dépots de tartre et les tassements alimentaires qui sont irritants pour les gencives et douloureux. SI tel était le cas sur votre animal, il faudrait intervenir chirurgicalement afin d’enlever ces dents surnuméraires qui ne servent plus à rien.

Une fois adulte, l’animal peut avoir du tartre. Les chiens de petites tailles y sont plus sensibles. Le tartre se dépose de façon mécanique sur les dents et cela entraine leur déchaussement  par soulèvement de la gencive. Si la situation persiste et s'agrave, les dents peuvent tomber. Pour prévenir ce problème il est nécessaire de pratiquer régulièrement des détartrages sous anesthésie générale, complétés par un polissage des dents.Un détartrage précoce est toujours préférable à un détartrage tardif, car la dent  déchaussée ne pourra plus être sauvée par le détartrage et il sera même préférable de la retirer pour éviter douleur et ginigivite chronique. .

Les molaires dites carnassières peuvent se carier chez l’animal vieillissant entrainant des abcès sous orbitaires. Il faut alors procéder à leur extraction.

Chez les chats, les infections virales comme les caliciviroses peuvent entrainer de fortes gingivites extrèmement douloureuses et invalidantes. Une extraction dentaire peut alors être préconisé dans ce type de pathologie.

La chirurgie dentaire comprend donc la prévention, le diagnostic et le traitement des différentes anomalies et maladies des dents :
Anomalies dentaires (nombre ou aspect anormal) et malocclusions dentaires
Gingivite/parodontite et déchaussement des dents
Abcès dentaires
Dents cassées
Caries dentaires

Tenez-vous au courant de nos dernières actualités !